Le Manifeste du LEF pour une Europe féministe !

Femmage de la CLEF à Simone Veil
28 juin 2018
Formation : Femmes et migrations
14 décembre 2018

Le Manifeste du LEF pour une Europe féministe !

[Bruxelles, le 12 décembre 2018]

En mai 2019, les citoyen.es européen.nes voteront pour décider de la nouvelle composition du Parlement européen.
Les résultats des élections auront également un impact sur le visage de la nouvelle Commission européenne et auront une influence sur la politique européenne, en prenant en compte le présent et en façonnant l'avenir des femmes et des filles en Europe. Bien que nous voudrions croire le contraire, les données montrent que les femmes sont toujours des citoyennes de deuxième classe dans l'Union européenne (UE). Alors que la plupart des pays vont dans la bonne direction, certains États membres de l’UE ont en fait reculé et aucun n’a atteint la pleine égalité des sexes. À ce rythme, l’égalité ne sera pas vue de notre vivant ou de celui des générations futures. Ce n'est tout simplement pas acceptable. (Source EIGE)

Avec la campagne 50/50: Femmes pour l'Europe - Europe for Women, le Lobby européen des femmes veut atteindre la parité au Parlement européen, mais aussi parmi les commissaires et vis-à-vis des emplois à haute responsabilité de l'UE. Nous voulons également que l'Union européenne comprenne que garantir l'égalité des femmes et des hommes et intégrer une perspective de genre dans tous les cadres politiques et financiers est une obligation de l'Union européenne conformément aux traités de l'UE.

Nous diffusons aujourd'hui notre manifeste pour les élections, qui contient un résumé complet de notre vision féministe pour l'avenir de l'Europe. Nous voulons que les femmes aient les mêmes chances que les hommes dans toutes les situations et qu’elles aient la place qu’elles méritent dans les postes de décision et de direction. Nous voulons que les femmes soient totalement indépendantes sur le plan économique, ce qui est vital pour toutes les femmes. Nous voulons mettre fin aux violences que subissent les femmes chaque jour dans toutes les régions de l'Europe et nous voulons que les femmes soient en sécurité et vivent dans la dignité. Nous voulons que les femmes puissent continuer à se battre pour leurs propres droits en obtenant le financement dont elles ont besoin et qu'elles méritent pour leurs organisations.

Au travers de nos recommandations, tant au niveau national qu’européen, nous espérons et nous luttons pour une Europe féministe, car nous croyons, comme l’a dit notre présidente Gwendoline Lefebvre, qu’aujourd’hui et en mai «Les femmes et les filles saisiront ce moment démocratique unique pour faire avancer une Europe égale, inclusive, diverse et démocratique où personne n'est laissé pour compte ».

Voir l'article d'origine