Point de situation Covid19 : avortement et contraception

Déclaration du LEF sur l’impact de COVID-19 sur les femmes et les filles
23 mars 2020

Point de situation Covid19 : avortement et contraception

Message de Benjamin Griveaux, député de Paris :

 

Des mesures ont été prises pour permettre à toutes les femmes qui le souhaitent d’avoir accès à la pilule contraceptive directement en pharmacie, sans passer par un médecin et grâce à une ancienne ordonnance.
Olivier Véran, Ministre des Solidarités et la Santé et Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, l’ont annoncé aujourd’hui : la contraception d’urgence est disponible sans ordonnance en pharmacie, comme contraception d’urgence.
Le Gouvernement s’assurera de sa bonne disponibilité.
La Secrétaire d’État et le Ministre ont rappelé que les médecins en ville et les sages-femmes sont autorisés à conseiller les femmes et leurs partenaires sur les questions de contraception. Ces mêmes professionnels conventionnés avec un établissement de santé sont habilitées à réaliser des IVG médicamenteuses sans passer par l’hôpital.
Par ailleurs, les médecins de ville et sages-femmes bénéficient, dans les conditions prévues par le cadre national de gestion défini par le Ministère des Solidarités et de la Santé, de la mise à disposition de masques pour continuer à prendre en charge les femmes.
Les interruptions de grossesse sont considérées comme des interventions urgentes par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Leur continuité doit être assurée. Le Planning Familial maintient son numéro vert, 0800 08 11 11, pour répondre à toute question à ce propos.
Les services de l’Etat feront des points réguliers avec les soignants et le tissu associatif afin de s’assurer que, même en période de pandémie et de confinement, le droit des femmes à disposer de leur corps ne soit pas remis en cause.