Créer un PDF Recommander Imprimer

en Europe

Femmes, Villes et Territoires Tour d'Europe des bonnes pratiques

PRÉSENTATION DU PROJET

 

CONTEXTE

Ce projet est initié pour promouvoir l'égalité femmes-hommes et l'autonomisation des femmes en Europe et sur le pourtour méditerranéen, en leur garantissant leurs droits.


Un travail de rapprochement entre le Lobby européen des femmes et la Fondation des femmes de l'Euro méditerranée s'est avéré nécessaire pour évaluer les engagements internationaux et les politiques nationales favorisant la place des femmes dans la région méditerranéenne. Pour ce faire, les coordinations nationales du Lobby européen des femmes ont fait voter une motion d'urgence en AG du LEF en juin 2016, leur permettant de se regrouper pour évaluer la Déclaration de Paris, adoptée en 2013 à Paris par les 43 pays de l’Union pour la Méditerranée et pour mener un travail de recherches et d'expertises sur la place des femmes dans l'espace public. Ces actions doivent être concertées avec celles mise en œuvre par la Fondation des femmes de l'Euro méditerranée pour plus d'efficacité et d'impact en termes de changement sociétal vers l'égalité entre les femmes et les hommes.

 

Les travaux de réflexion et de terrain de la plateforme de recherche et d’actions "Genre et Ville" ont fait émerger une demande de plus en plus forte de la part des femmes vers une certaine reconquête de l'espace public et les villes sont en quête de solutions qu’il est souhaitable d’enrichir à travers exemples ou idées vues ailleurs.

 

Lors d'une première étape du tour d'Europe "Femmes, villes et territoires" à Lisbonne les 29 et 30 septembre 2016, un manifeste a été élaboré par les organisatrices et leurs partenaires. ( Á télécharger ici ).

Ce manifeste doit être proposé à la signature de chaque coordination nationale du LEF de l'Europe du Sud et aux associations ou coordinations de la Fondation des femmes de l'Euro méditerranée qui s'engagent à respecter les objectifs de travail fixés dans le cadre des conventions et résolutions des Nations Unies et des priorités de l'UpM pour l'autonomisation des femmes.

 

 

OBJECTIFS


Le tour d'Europe "Femmes, Villes et Territoires" doit permettre l'égalité d'accès et d'occupation de l'espace public entre femmes et hommes.

En effet, les villes et les espaces publics sont historiquement, culturellement, faits par des hommes pour des hommes dans une logique de masculinité hégémonique, qui incarne la forme la plus vénérée de ce que doit être un homme, et impose à tous les autres hommes de se positionner par rapport à elle, légitimant idéologiquement la subordination totale des femmes aux hommes. L’analyse de l’aménagement urbain et de l’organisation urbaine sous l’angle du genre est un sujet encore trop peu exploré. Il a pourtant une incidence majeure sur la vie des femmes au quotidien ainsi que sur la vie de toute personne ne répondant pas aux critères de la masculinité hégémonique.

Le projet euro-méditerranéen a pour ambition d’une part, de sensibiliser les institutions et la société civile sur cette question primordiale du genre et de l’espace public, qui  impacte fortement le mieux vivre ensemble dans une société de plus en plus clivée et d’autre part, de recenser les bonnes pratiques repérées dans les pays du Sud de l'Europe. Il s’agit aussi de perpétuer le travail du LEF dont la vocation est de faire avancer les institutions européennes sur ces sujets tant sur un plan législatif que stratégique.

Au terme de ce programme quadriennal (2015/2018), un recueil de bonnes pratiques sera publié sur l’égalité d’accès et d’occupation de l’espace public.

 

 

ACTEURS/ACTRICES


Pour mener à bien son programme, le groupe de travail des coordinations nationales du LEF de l'Europe du Sud, s’appuie sur l'expertise de GENRE ET VILLE, plateforme de recherche et d'actions qui travaille sur les questions d'identités et de territoires.  A ce titre, cette dernière apporte depuis plusieurs années son éclairage en termes d'étude et de réflexion, et aussi de réalisations sur le terrain, à de nombreuses villes en France et en Europe.

En termes d'innovation et de bonnes pratiques, elle est aujourd’hui reconnue comme un bureau d'étude de référence pour accompagner les villes sur le champ du genre, de l'innovation sociale et urbaine, dans une approche holistique et évolutive.

(GENRE ET VILLE fait notamment partie des expert.e.s qui sont intervenu.e.s au Sommet mondial CITIES FOR LIFE/LA VILLE POUR TOUS, organisé par la Ville de Paris les 21 et 22 novembre 2016.)

Chaque rencontre internationale est organisée conjointement par la CLEF et la coordination nationale d’accueil du LEF (Lisbonne a accueilli les rencontres de septembre 2016 et monté le programme de travail avec Paris). Cette dernière, en lien avec la CLEF, se charge de réunir les autorités et institutions nationales, expert.e.s, témoignages de bonnes pratiques, société civile, ainsi que de l’organisation opérationnelle.

Une équipe composée de Françoise Morvan, Présidente de la Clef, de Jocelyne Adriant-Mebtoul, Déléguée spéciale aux Relations internationales à la Ville de PARIS, Conseillère Institutionnelle de Genre et Ville, et de Chris Blache, co-Fondatrice de Genre et Ville, coordonne le projet.

 

 

PROGRAMME DE TRAVAIL


Il se déroule sur deux jours selon le schéma suivant :

  • JOUR 1            
    • AM : Réunion technique des coordinations du LEF
      • Gestion et traitement de questions internes au LEF
      • Bilan des rencontres précédentes du Tour Européen des Bonnes Pratiques Femmes et Espaces
      • Attendus de la rencontre en cours
      • Stratégie pour la suite du projet
    • PM : Séance plénière
      • Interventions des autorités d’accueil et des expert.e.s
      • Présentation de l’état des lieux européen sur la question Femmes et espaces publics par Genre et Ville
  • JOUR 2
    • AM : Présentation de Bonnes Pratiques
      • Des actrices et acteurs de la société civile, des institutionnel.le.s, des expert.e.s. présenteront des cas concrets, des projets, des innovations.  (Les intervenant.e.s seront proposées par la coordination du LEF accueillant les rencontres, panel qui pourra être complété par des propositions émanant de la CLEF ou d’autres coordinations – sous réserve de budget adéquat)
    • PM : Ateliers participatifs
      • Travaux sur des cas concrets d’aménagement et/ou d’organisation intégrant l’égalité, ou analyse de projets ne l’ayant pas pris en compte. Par exemple :
        • Etude d’un projet d’installation pour la jeunesse dans l’espace public
        • Etude d’un projet et évaluation égalitaire par le prisme du budget
        • Etude d’approche innovante pour sortir des cadres normatifs dans l’aménagement de l’espace public
        • Analyse d’une carte sensible et préconisations – une carte sensible se démarque d’une carte classique en restituant le vécu et les ressentis des personnes qui la réalisent, offrant un reflet multidimensionnel des pratiques spatiales.
    • Conclusions et prochaines échéances.  Annonce de la prochaine ville hôtesse.

 

 

RESTITUTION PAR ACTION


▪     Un compte-rendu bilingue Français/Anglais sera produit suite à chaque rencontre

▪     Des fiches-actions des bonnes pratiques (voir PJ) seront jointes au compte-rendu dans la perspective de la création du guide global.  Ces fiches actions pourront être proposées par les intervenant.e.s et également par des participant.e.s

 

 

CALENDRIER PRÉVISIONNEL


Ce programme de travail a commencé en 2015, avec le soutien de la Mairie de Paris. Cette première étape a permis de poser les premiers jalons de la réflexion avec la coordination nationale allemande.

Il s’est poursuivi en septembre 2016 à Lisbonne avec les coordinations portugaise et italienne du LEF. (*)

Il doit se déployer en 2017 et 2018 avec des rencontres en Italie (Naples au 2ème semestre 2017), Grèce (Athènes), France (Marseille), Espagne (Barcelone), et à Chypre.

D’autres coordinations nationales du LEF pourront s’agréger au programme au fur et à mesure de son évolution.

(*) A cette occasion, les trois coordinations française, portugaise et italienne, ont signé un manifeste marquant leur décision de travailler régulièrement ensemble au respect et à la promotion des droits des femmes dans tous les domaines et dans le cadre des textes de référence. Elles ont soumis leur manifeste au Lobby européen des femmes, ainsi qu’aux autres coordinations nationales pour leur proposer de les rejoindre, Chypre a signé le manifeste.

 

 

TOUR D'EUROPE


ÉTAPE Á LISBONNE (septembre 2016)

Compte rendu de la session à télécharger ici