Créer un PDF Recommander Imprimer

Communique de presse : Comité interministériel aux droits des femmes

La CLEF félicite la tenue du Comité interministériel aux droits des femmes ce 30 novembre 2012. Il marque une volonté gouvernementale de prendre enfin en compte l’égalité femmes / hommes dans l’ensemble de ses actions. La circulaire du 23 août 2012 relative à la prise en compte dans la préparation des textes législatifs et réglementaires de leur impact en termes d'égalité entre les femmes et les hommes était un premier pas important pour mettre en œuvre une véritable politique d’égalité. Cependant, notre pays subit une trop grande distorsion entre les lois et leur application réelle. Il ne s’agit pas de faire un mille-feuille législatif mais d’avoir une cohérence juridique applicable facilement dans les cas de recours judiciaire tant au niveau du code pénal, civil, que du droit du travail.

 

Nous resterons vigilantes  pour que les mesures annoncées ne soient pas comme si souvent des effets d’annonce suivis d’aucun impact dans leur application. Nous avons collaboré activement, comme bon nombre d’associations féministes à des rencontres, des commissions et des auditions, nous poursuivrons ce travail mais nous savons que sans moyens  il n’y aura pas de résultat.

Nous préconisons de :

  • Mettre fin au cumul des mandats afin de rajeunir et de rendre accessible aux militantes  des postes d’élues
  • Supprimer les financements publics pour les partis qui ne respectent pas la parité lors de la tenue des élections
  • Mettre en place un plan de lutte contre les violences faites aux femmes avec des moyens importants dédiés de manière transversale. Les structures d’accueil doivent être renforcées pour venir en aide à toutes les femmes victimes sur l’ensemble du territoire
  • La communication est importante mais largement insuffisante. La lutte contre les stéréotypes demande des actions de grande ampleur dans le monde du travail mais aussi dans l’éducation de nos enfants via un programme d’éducation civique enseignant les valeurs universalistes
  • Respecter le cadre de la laïcité dans tous les domaines de la société civile pour lutter contre les extrémismes religieux véhiculant l’inégalité femmes/hommes
  • Assurer un maillage territorial convenable d’accès aux centres d’IVG,  pérenniser le Pass contraception sur le long terme et veiller au remboursement des pilules contraceptives pour toutes
  • Lutter contre le système prostitutionnel et toute forme de marchandisation du corps
  • Infléchir par des mesures incitatives fortes la politique salariale des entreprises pour réduire l’écart salarial entre les hommes et les femmes, lutter contre le temps partiel et favoriser une meilleure articulation des temps entre vie professionnelle et vie privée.
  • Promouvoir une meilleure intégration des femmes  immigrées ou issues de l’immigration, demandeuses d’asile, réfugiées, victimes de violences liées à la religion, la tradition ou la coutume, et de violences liées à leur statut juridique
  • Devenir un modèle politique européen et international pour l’égalité femmes/hommes

 

 

Notre coordination s’associe à tous les communiqués de presse de ses associations membres qui alertent et encouragent ce comité interministériel à être volontariste et pragmatique pour lutter avec force contre un système patriarcal  ancré dans la mentalité de nos élites, mais de plus en plus   obsolète au vu du profond changement de la société depuis deux générations.

 

 

Agenda

Aucun événement