Créer un PDF Recommander Imprimer

Communiqué de presse : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

À l’occasion du 25 novembre 2011, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la CLEF réaffirme avec force et détermination son engagement dans le combat contre toutes formes de violences à l’égard des femmes dont elle fait sa priorité depuis de nombreuses années.

 

Les chiffres restent accablants

  • une femme meurt des suites de violences tous les deux jours et demi
  • une femme sur dix a subi des violences
  • 75 000 femmes sont violées chaque année en France selon les estimations officielles
  • les crimes d'honneur en Europe sont en augmentation
  • la violence au travail doit être quantifiée et reconnue

 

Le 3e plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes 2011 – 2013 « PROTECTION, PREVENTION, SOLIDARITÉ » annoncé par la Ministre desSolidarités et de la Cohésion Sociale en avril dernier doit remplir ses objectifs.

Nous ne voulons plus d’effet d’annonce sans résultat.

 

Dans son combat, la CLEF se mobilise contre la prostitution qui, à travers la marchandisation du corps, est une violation des droits humains, constitue un des piliers de l’inégalité sexuelle femmes-hommes et des violences faites aux femmes. La commission violence de la CLEF soutient et participe activement à la campagne européenne du Lobby Européen des Femmes « Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution » pour un système abolitionniste.

 

À moins de 6 mois des élections présidentielles, la CLEF demande des engagements clairs et chiffrés des différents partis politiques. La lutte contre les violences faites aux femmes doit être intégrée dans les différents projets présidentiels. Le spectre de la crise ne doit pas, une fois de plus, repousser les revendications féministes sous prétexte d'urgence sociétale. L'utilisation de faits- divers horribles comme effet d'annonce d'une législation d'urgence ne fait pas illusion: les nombreuses lois ne servent à rien si elles ne sont pas accompagnées d'un dispositif ambitieux et transversal appliqué à toutes les instances avec des moyens financiers et humains.

 

La lutte contre les violences faites aux femmes ne doit pas être celle d'un jour, le 25 novembre n'est pas un jour de commémoration mais une date d'engagement pour toutes les instances politiques à la veille des rendez-vous électoraux.

Agenda

Aucun événement