Créer un PDF Recommander Imprimer

Succès du lancement en France de la campagne du LEF ‘Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution’

LEF - 22/09/2011

 

Ce mercredi 21 septembre, la conférence de presse organisée par la Coordination française pour le Lobby européen des femmes (CLEF) a fait salle comble à l’Assemblée Nationale. Plus de 40 journalistes et représentant-e-s d’associations ont assisté au lancement en France de la campagne du LEF ‘Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution’ et découvert les divers outils de campagne proposés par le LEF, dont le clip interpelant ‘Changeons de perspective’.


Olga Trostiansky, présidente de la CLEF, a ouvert la conférence de presse en rappelant que la campagne du LEF, lancée au niveau européen le 17 juin dernier, vise à la fois à sensibiliser les citoyen-ne-s à la tolérance pour le système prostitueur, et à remettre la question à l’ordre du jour politique. « Il est important que les associations de femmes, au niveau national et au niveau européen, et les élu-e-s portent une même parole. La prostitution est une violence faite aux femmes, et un obstacle majeur à l’égalité femmes-hommes. Il nous a semblé indispensable que la CLEF s’implique totalement dans la campagne du LEF et relaie ses messages et outils au niveau national. »


Pierrette Pape, Chargée de politiques et Coordinatrice de projets au LEF, a rappelé les nombreux poncifs et clichés qui accompagnent et justifient notre tolérance pour le système prostitueur, et que les médias ont tendance à véhiculer au détriment de la réalité de la prostitution. « Pour 25% des hommes, le concept de ‘viol’ pour une femme prostituée est ‘ridicule’. Pourtant, 62% des personnes prostituées interrogées rapportent avoir été violées. L’échange d’argent tente de faire oublier que le système prostitueur est un lieu de domination et d’oppression, qui perpétue – voire légitime – l’inégalité structurelle entre les femmes et les hommes. »


Le clip ‘Changeons de perspective’ est l’un des nouveaux outils de campagne du LEF, qui mise sur l’interpellation des hommes afin de provoquer le débat et faire évoluer les mentalités. Frédérique Pollet Rouyer, qui a coréalisé le clip avec Patric Jean, a expliqué la démarche choisie : « Nous voulions bousculer l’évidence en renversant les rôles, en amenant les hommes à devoir se mettre à la place d’une femme prostituée. La prostitution est une question de domination, peu importe l’acte sexuel en jeu. Au regard de la tolérance généralisée envers la prostitution et l’absence de réflexion d’une partie des hommes sur leur rôle dans ce système, on a voulu apporter une autre manière de provoquer le débat et faire réfléchir. »

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Danièle Bousquet, députée PS, Vice-présidente de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, est Présidente de la mission d’information sur la prostitution en France qui a abouti à un rapport parlementaire contenant 30 propositions concrètes pour une loi abolissant le système prostitueur en France. « Je me réjouis de la campagne du LEF, qui permet de porter notre voix au niveau européen, face aux lobbys pro-prostitution. C’est dans l’ensemble de la société que le débat doit être instauré, pour contrer le fait acquis. Les droits des femmes, l’égalité et la liberté ne doivent pas et ne peuvent pas conduire à la prostitution. » Danielle Bousquet s’est réjouie du nouveau clip du LEF : « Le clip va aussi interpeler les femmes ! Beaucoup de femmes estiment que la prostitution est normale et s’accommodent de poncifs tels que celui des ‘femmes de mauvaise vie’. L’inversion dans le clip montre à quel point c’est insupportable, et cela ne manquera pas de bousculer autant de femmes que d’hommes. » Avec Guy Geoffroy, député UMP, Danielle Bousquet a déposé une proposition de résolution qui sera examinée en novembre et vise à réaffirmer la position abolitionniste de la France et à envisager la possibilité d’interdire l’achat d’un acte sexuel en France.


Anne-Cécile Mailfert, du Mouvement du Nid, a insisté sur la prévention, indispensable pour faire changer les mentalités, et qui devrait être une priorité politique. « Le Mouvement du Nid est fier d’être partenaire d’une campagne qui vise à sensibiliser et à provoquer le changement politique et social. Nous sommes convaincu-e-s de la vertu pédagogique d’une loi, qui est complémentaire à la mise en place d’alternatives réelles et crédibles pour les personnes prostituées. » Une porte-parole du Collectif Alouette, également partenaire de la campagne du LEF, était présente pour réitérer le soutien de son collectif et appeler les associations présentes à diffuser la pétition pour la mise en œuvre des 30 propositions du rapport Bousquet-Geoffroy.


Lors de la discussion, des participant-e-s ont rappelé la réalité des violences dans la prostitution, l’importance de l’éducation à la sexualité et à l’égalité, la nécessité de se réapproprier les termes du débat, comme l’expression ‘pro-sexe’. Maudy Piot, de l’association Femmes pour le dire, femmes pour agir, a rappelé le refus de son association de voir des ‘aidants sexuels’. « Le recours à des ‘aidants sexuels’ formés et rémunérés pose fondamentalement la question de la prostitution comme réponse à de soi-disant ‘besoins’. On sait que la demande est essentiellement masculine et que la réponse serait essentiellement féminine. Mais même s’il s’agit d’aidants masculins, le problème demeure : celui de la marchandisation du corps, de la femme ou de l’homme. Il ne peut justifier un ‘ajustement’ des lois sur le proxénétisme, alors que la France est engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes et le trafic des êtres humains. »


Sabine Salmon, Vice-présidente de la CLEF, a clos la discussion en rappelant les dates des prochains rendez-vous en France à ne pas manquer :


* Le 26 novembre, le Collectif Droits des Femmes 66 appelle les associations à venir manifester en Espagne, à La Jonquera, où se trouve l’un des plus grands bordels d’Europe.

* Le 29 novembre, le Mouvement du Nid organise une Convention pour l’abolition du système prostitueur, à l’Assemblée Nationale, et convie toutes les associations et personnes intéressées à les rejoindre.


Cliquez ici pour voir la présentation PPT de la campagne du LEF, présentée par Pierrette Pape lors de la conférence de presse de la CLEF.

Agenda

Aucun événement