Créer un PDF Recommander Imprimer

Un clip choc pour une campagne européenne visant à abolir la prostitution

AFP - 21/09/11. Un clip percutant, mettant en scène un homme prostitué enchaînant les passes, est au coeur de la campagne européenne présentée ce mercredi 21 septembre par le Lobby européen des femmes (Lef) pour "faire évoluer les mentalités" et obtenir l'abolition de la prostitution au niveau européen.

 

Intitulé "Changeons de perspective", le clip, présenté aujourd'hui lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, montre une série de femmes rendant visite à un homme prostitué, qui enchaîne les cunnilingus contre de l'argent.

 

En off, une voix masculine interroge: "Si dix fois par jour je devais avoir des relations sexuelles avec des inconnues pour vivre, après combien de fois aurais-je la nausée? Sans doute dès la première. C’est pourtant ce que vivent chaque jour les personnes prostituées. La prostitution, c’est de la violence. Moi, je ne veux pas en être complice. Et vous?"

 

"On a décidé d'inverser les repères. Si les choses paraissent terribles du point de vue d'un homme, pourquoi cela ne le serait pas pour une femme", a expliqué la coréalisatrice Frédérique Pollet-Rouyer.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Ce clip (...), constitue "un excellent outil pour faire évoluer les mentalités", a estimé Olga Trostiansky, présidente de la Coordination française pour le Lobby européen des femmes (Clef), qui rassemble 80 associations françaises.

 

"Il est important que l'on porte une parole commune européenne dans un objectif d'abolition de la prostitution", a-t-elle expliqué. Cette campagne vise à "rappeler que la prostitution est une violence faite aux femmes", a précisé Pierrette Pape, coordinatrice de projet au Lef. Une pétition est disponible sur le site.

 

Pour Danielle Bousquet, députée PS coauteur avec Guy Geoffroy (UMP) d'un rapport sur la prostitution, où elle préconise notamment de pénaliser les clients, le film "est extrêmement violent" et peut "faire bouger les lignes en Europe". Selon elle, alors que "beaucoup de pays" ont accepté et réglementé la prostitution, comme l'Allemagne ou les Pays-Bas, l'Europe doit "avancer dans le sens d'un refus du système prostitutionnel".

 

Devant l'Assemblée nationale, une poignée de militants du Syndicat des travailleurs du sexe (Strass) ont manifesté pour dénoncer "la propagande sexiste et moraliste" du Lef et une "stigmatisation" des prostitué(e)s.

Agenda

Aucun événement